Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Entre Chiens et Loups Tome 1


Auteur : Malorie Blackman
Titre : Entre Chien et Loups
Édition : Macadam
Pages :396
ISBN :978-2-7459-5725-2

Synopsis : 

Imaginez un monde. Un monde où tout est noir ou blanc. Où ce qui est noir est riche, puissant et dominant. Où ce qui est blanc est pauvre, opprimé et méprisé. Un monde où les communautés s'affrontent à coups de lois racistes et de bombes. C'est un monde où Callum et Sephy n'ont pas le droit de s'aimer. Car elle est noire et fille de ministre. Et lui blanc et fils d'un rebelle clandestin.

Mon avis : 

                   Ce livre est apparu dans ma PAL suite à la visite que j'ai faite dans ma Bibliothèque Municipale. Il y a longtemps que je l'avais vu, mais je n'avais pas osé le lire, pensant que ce serait trop jeune, ou bien qu'il me poserait trop de questions (Oui je n'aimais pas beaucoup réfléchir à l'époque :D).
Et en cette année de la diversité (Comment ? Vous n'en avez pas entendu parler ? C'est normal, elle ne concerne que moi et mes habitudes livresques :D), je me suis décidé à le lire. J'ai été agréablement surpris, notamment car il ne prenait le tour que j'attendais. (Ca c'est juste pour vous dire que j'aime les parenthèses)


                 




                  Nous allons donc suivre Callum et Sephy (de son vrai nom Perséphone), deux enfants que tout, dans la société où ils vivent, opposent, mais qui sont liés comme les doigts d'une seule main. En guise de préambule, on découvre que ces deux-là se connaissent depuis l'enfance et sont de grands amis. Mais voilà, suite à un malentendu entre les mères des deux enfants, ils vont se voir obliger de rompre officiellement leur amitié (officieusement non, bien entendu). Plus que une simple dispute, c'est leur position dans la société qui va leur causer beaucoup de tintouin. En effet, lui est Blanc et appartient à la classe des Nihils, les exécutants (quasi-esclaves modernes). Elle fait partie des Noirs, les Primas, la classe dirigeante. D'autant plus dirigeante que le père de Sephy n'est autre que le ministre de l'intérieur.
                 Dis comme cela, on pourrait penser à Roméo et Juliette, mais l'opposition est beaucoup plus profonde. Au fil du livre, on les observe grandir et conserver leurs relations. Celle-ci est, bien sûr dénoncée dans chaque foyer, les familles n'étant pas dupe. Mais ce qu'ils ne savent pas et que nos deux personnages vont mettre du temps à s'avouer, c'est le sentiment d'amour qui va éclore en eux. Comment alors être amoureux dans une société où tout vous l'interdit ?

                On va alors découvrir comment une suite de simples événements peut tout bouleverser, changer les destinées et engendrer des conséquences désastreuses. Et comment un simple événement va rapporter un petit espoir. Ne vous y trompez pas, ceci est tout sauf une histoire qui se finit bien. Bien sur, ceci n'est que le premier tome. ;) Mais elle m'a fait assez réfléchir sur des thèmes qui se retrouvent assez actuels finalement, notamment sur la société et les questions de tolérance.

               Contrairement à d'autres livres où l'écriture fluide nous pousse à avancer, ici c'est le destin des personnages qui m'a souvent poussé à lire ce livre (quasi en one-shot ). Attention, je ne dis pas que le style est mauvais, mais je trouve qu'il n'est pas forcement aussi fluide que d'autres auteurs tels Stephen King par exemple. Le livre est découpé en plusieurs grands événements (5-6 environ) et dans chacun, on alterne entre les points de vue de Callum et Sephy.
                        J'ai ainsi beaucoup aimé le fait que chaque évènement soit suivi peu de temps après par la vision qu'en avait l'autre personnage. Cela permet de montrer l'avancée de la psychologie des personnages de manière assez rythmée. En tout cas, une chose est sûre, je ne m'attendais pas du tout à cette fin. Peut-être parce que c'est un livre classé Jeunesse ? peut-être lis-je trop de Fantastique ? En tout cas, je pense lire très prochainement la suite.

En conclusion, ce livre vaut vraiment la peine d'être lu. Il aborde des thèmes sensibles d'une manière très efficace et très parlante pour les adolescents. Il est vrai que pour un adulte, si le propos sera surement intéressant, l'histoire est tout de même classé jeunesse et certains pourraient s'ennuyer.

Bien +

Challenge :

Tour du modneSi j'étais un livre



Commentaires

  1. J'ai aussi aimé ce livre, presque plus pour le message qu'il fait passer que pour l'histoire ^^ (J'ai quand même évidemment beaucoup aimé l'histoire)

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est tout à fait mon sentiment. Je vais bientôt lire le tome 2 et j’espère qu'il est aussi bien ^^
    En passant, ton blog est très bien fait ;)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Concours d'Écriture !