Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Masse Critique : Une île sous la pluie


Illustrateur : Florian Pigé

Synopsys :

 Deux îles bien différentes existent non loin d’ici, juste séparées par un bras de mer. Sur la première, il pleut tous les jours, du matin jusqu’au soir. Sur la deuxième, il ne pleut jamais : ses plages sont toujours ensoleillées. Les habitants de l’île pluvieuse restent derrière leurs fenêtres et ne sortent jamais sans leur parapluie : ce sont en effet des chats très distingués. Ils ne se mouilleraient pour rien au monde.

Mais un matin, ils voient arriver à la nage un chat de l’autre île, celle qui ruisselle de soleil. Ce nouvel arrivant n’a vraiment rien de distingué : il saute dans les flaques et danse en riant sous la pluie. Elle est si rare chez lui ! Après avoir sans succès tenté de lui apprendre les bonnes manières, les chats au parapluie chassent ce Sauvageon. Mais la pluie redouble d’intensité et l’eau commence à monter, monter et encore monter ! Une catastrophe se prépare…

Il est toujours possible de s’enrichir de nos différences. Ces chats qui craignent l’eau et la pluie sont ainsi par habitude et refusent de changer : ils ne comprennent pas ce Sauvageon qui aime tant jouer dans les flaques. Mais lui qui ne craint donc pas cette eau reviendra les sauver quand leur île sera inondée.


Avis :  

 

Whaouh ! Tel est le premier mot auquel j’ai pensé lorsque j’ai ouvert la première page. Il faut dire que ce livre est superbe, tant au niveau des textes que des dessins. Je ne saurais expliquer pourquoi, mais j’aime le fait que la couverture soit cartonné. Il me  semble que si cela avait été simplement une couverture souple, il aurait perdu de son charme.


Le dessin est simplement magnifique. Je l’avoue, je ne suis pas dessinateur et je ne connais que peu de choses au dessin professionnel, mais l’illustrateur a su implanter à chaque page, une atmosphère particulière correspondant au texte. Le dessin n’est pas surchargé, bien au contraire, il est léger, mais il comporte un certain nombre de détails qui renforce le poids des mots.

Quant au texte, il est très bien écrit. L’auteur parle de manière concise et claire de la tolérance ou plutôt de l’intolérance, du rejet de ceux qui sont différent de nous, ou qui agissent différemment. On touche ici à la définition de la normalité. Qu’est-ce qu’être normal ? En vertu de quel droit une personne, un groupe, une assemblée peut-elle définir ces critères ? 

En tout cas, c’est un magnifique ouvrage (oui, je sais, encore des superlatifs :D) à mettre entre toutes les mains, quelque soit l’âge. Mon seul regret est que ce très beau livre est bien trop court :) J'aurais aimé navigué un peu plus longtemps avec ces petits chats. Mais cela aurait nuit au rythme et il est très bien comme il est ^^

Enfin, un grand merci à Babelio et aux Editions Balivernes pour ce très beau livre (et marque page ^^). Je garderais un bon souvenir de cette première Masse Critique

PS : Pour ceux qui se demandent, cet avis n'a été aucunement influencé par qui que ce soit. Je l'ai écrit avec très peu de préparation, simplement en essayant de retranscrire à froid, ce que le livre m'inspirait. Et pour un petit livre, il m'a beaucoup inspiré ;)


Bien +
 

Challenges :



Masse Critique

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Concours d'Écriture !