Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Le Pacte Boréal


Brr. La plongée d'aujourd'hui se fera dans le froid du Grand Nord, à travers les anciennes légendes et la folie de l'âme humaine, qui, quelques fois, est induite par ses congénères. L'homme est un loup pour sa propre espèce ;)






Auteur : Anna Jansson
Éditions : Le Livre de Poche
Pages :  333
ISBN : 2810003777

Synopsis :

Dans les derniers jours de l'année, alors que le froid et la neige submergent la côte, la petite ville suédoise de Kronköping est soudain plongée dans la terreur. Des inconnus assassinés sont retrouvés pendus ou mutilés selon des méthodes qui rappellent les pires châtiments de la mythologie viking. Une secte serait-elle à l'oeuvre ? Pourquoi aurait-elle exécuté ces hommes et ces femmes sans histoires ? Ou bien s'agirait-il d'un tueur solitaire imprégné des traditions nordiques les plus sanglantes ?
La belle Maria Wern fait partie de l'équipe de policiers chargée de mener l'enquête. Elle va devoir sacrifier ses vacances de Noël pour comprendre au plus vite ce que cachent les signes étranges que les tueurs laissent sur les lieux de leurs crimes. Et si par malheur elle n'y parvenait pas, il ne fait aucun doute que les prochains sacrifices seront bien pires encore...

Avis :

A l’origine, j’ai trouvé ce livre dans un dépôt-vente et je m’étais dit que cela pourrait être bien d’avoir quelques policiers dans ma PAL. De plus, ca pourrait m’aider pour le Challenge Licorne. ^^

Commençons par l’histoire. Très influencée par la mythologie nordique, l’intrigue est néanmoins captivante. On cherche sans trouver tout de suite qui pourrait être le meurtrier, mais surtout quels sont ses motivations et où se cache-t-il. Et à ce jeu, l’auteure est plutôt douée car on met du temps à trouver tous les éléments. Comprendre la psychologie du tueur a été ma plus grande motivation pour finir ce livre. C’est une psychologie complexe, torturée et que j’ai aimé essayer de comprendre. Après, cela aurait pu être un petit peu plus développé, il y avait de la place pour ca.



Par contre, l’histoire souffre, à mon avis, d’un gros défaut. Autant dans la chambre des morts de Thilliez, je lui reprochais de ne pas assez parler de son personnage, ce qui donnait une impression de manque, autant ici, on nous en parle trop. A chaque fois qu’un fait permet de faire progresser l’enquête, l’inspectrice parle de ses problèmes avec sa belle-mère pendant 2-3 pages. Cela ne me gêne pas en soi que l’on en parle un peu car cela donne de l’épaisseur au personnage et instaure un fond sympa. Mais que ce sujet revienne tous les chapitres pour en plus aborder des critiques stériles, cela m’a légèrement ennuyé. Ce propos peut  être nuancé, notamment par le fait que l’auteur avait besoin en partie de ce fond pour son enquête. Mais il y a, à mon sens, .

En même temps, on ressent parfaitement ce qui fait la vie de tous les jours d’un policier. Leur vie privée fait irruption à tout moment sans aucune considération pour le travail qu’ils sont en train d’effectuer. (Enfin je ne suis pas policier, mais je suppose que cela doit être à peu près vrai.) Mais dans le roman, cela a provoqué, dans mon cas, un intérêt en montagne russe. En effet, autant je pouvais lire très rapidement les passages d’enquêtes, autant les passages avec la belle-mère me semblaient longs et inintéressant.

Mais si l’on parle des personnages, ils sont tous très intéressants. Que ce soit la jeune inspectrice, qui par ses contacts ou ses connaissances, fait avancer l’enquête, chacun fait l’objet d’un traitement approfondi. On a envie de suivre leur évolution, de savoir ce qu’ils vont réussir à faire ou non, notamment l’équipe de policiers qui a un bien mauvais chef xD. Bref, ils sont charmants, permettent des anecdotes intéressantes et sont parfaitement à leur place pour maintenir l’intérêt.

Enfin, parlons de la plume de l’auteur. Elle était simple, plutôt agréable à lire. Il y avait peu de descriptions spectaculaires ou gore comme on aurait pu s’attendre à en trouver, ce qui range le roman dans un policier plutôt sage.

Conclusion :

Ce policier n’est plus ni moins ce qu’il prétend être : un policier. Son intrigue est intéressante et tient plutôt bien le rythme. Les personnages sont également intéressants et bien développés. On s’attache assez vite à eux. Mais l’écueil se situe, pour moi, au niveau de l’équilibre entre l’enquête et le l’histoire de fond du personnage qui prend parfois le pas et rompt ainsi la tension de l’intrigue.

Challenges : 

Multi-DéfisTour du Monde


Licorne 2 Compte tes pages

 

 

 

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Concours d'Écriture !