Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis en vrac n°1

Hi !


Comme vous le savez, ce mois-ci , j'ai dû lire 5 petits romans pour un prix local. Le problème s'est alors posé concernant la parution des avis les concernant. En effet, du fait du nombre de pages restreints, voir très minime pour l'un deux, je ne me voyais pas faire une chronique pour chacun d'entre eux.
J'ai donc décidé, après qu'elle m'ait donné son accord, d'emprunter la technique trouvée par Lianne.

Cela consiste donc  à publier un certain nombre de petites chroniques pour des petits livres ^^. Je ne suis pas sûr d'avoir réussi l'exercice, mais cela me permet de vous présenter les 5 livres en même temps ^^








Éditions : Pocket
Pages : 256
ISBN : 2714454518

Avis : 

 

C’est la première fois que mon avis sur un livre change autant et de manière aussi excessive. Je suis passé de la grande joie au dégoût pour ensuite revenir avec un petit sourire. Plutôt étrange non ?
On va donc rencontrer Mémé Cornemuse, qui n’est pas là pour rire, et qui prépare le braquage de la banque voisine en se cachant sous l’identité d’une concierge revêche.  Elle n’a pas de morale et appliquera le proverbe « la fin justifie les moyens » d’une manière que vous n’auriez jamais imaginé. Vous ne regarderez plus votre concierge de la même manière ;)

Alors, ce qui m’a gêné, c’est  l’écriture. Que Mémé ait un langage très châtié, cela ne me gêne pas et au contraire, cela me fait rire. Mais quand quasi tous les personnages ont le même langage, on se lasse très vite. J’ai eu l’impression de lire un livre avec des personnes qui ne savait pas parler français. Je peux comprendre que c’est dû au contexte de l’histoire. Mais j’ai dû faire une pause pour le finir. Car l’histoire est sympathique et se rapproche, de par son coté absurde, des livres de Jonas Jonasson. Il faut distinguer toutefois ici que c’est de l’humour absurde, mais dû à des situations qui pourraient avoir lieu (parce que soyons honnêtes, les histoires de Jonasson ne pourraient  pas, sauf coïncidence de fou, exister).
Conclusion :
Ce petit livre (250 pages) est sympathique pour qui aime l’absurde et il est parfait pour se vider la tête après un livre qui fait réfléchir ou très sombre par exemple. Mais le langage constitue vraiment un obstacle à mon avis et je pense que les personnages externes tels les habitants de l’immeuble auraient pu parler normalement.



Éditions : Folio
Pages :  217
ISBN : 2846268010

Avis :

 

Beaucoup de personnes m'ont parlé de ce livre, soit parce qu'elle voulait le lire, soit parce qu'elle l'avait lu. J'ai ainsi abordé ce livre avec beaucoup de circonspection, sentiment que le livre a désarçonné en l’espace de quelques pages.  Ce n'était pas un coup de cœur. Ce n'était pas non plus une claque tel un Malorie Blackman. Mais malgré tout, ce livre figure pour l'instant dans mon top 10 de 2016. C’est un livre, sans prétention, mais qui va vous emmener loin, très loin dans l'histoire d'un petit homme qui ne faisait que subir son travail et lire quelques pages de celui-ci dans le RER. Puis, un jour il trouva une clé USB, point de départ d'une grande épopée (pour lui !) et d'un changement radical. 
Ce livre donne le sourire, il donne envie de célébrer la vie qui est faite de tout petits riens, il donne envie de beaucoup d'autres choses. A mon avis, il remplace le PROZAC(c). :D
C'est un des livres de cette année, non parce qu'il est très bien écrit (même si la plume de l'auteur est très belle), non par son histoire qui n'est pas mirifique, mais simplement parce qu'il raconte la vie telle qu'elle est. Et puis, pour des amateurs de livres comme nous autres, comment ne pas céder aux sirènes d'un homme qui passe son temps à en sauver ;)


Éditions : Le Livre de Poche
Pages : 112
ISBN : 978-2350871554

Avis :


Je ne suis pas sûr d’avoir un avis très objectif concernant ce petit livre traitant de l’histoire de ma région. Mais je vais essayer ^^
Tout d’abord, je dois dire que l’écriture de Pierre Pelot est juste magnifique ! Il y a un tel pouvoir d’évocation dans ses descriptions qu’on imagine sans peine les décors qu’il dépeint. Ils sont d’ailleurs fort simple, mais il a une écriture sublime.
Concernant l’histoire, elle est très intéressante. Il n’y a pas vraiment d’intrigue puisqu’on devine très vite ce qui n’est dit qu’entre les lignes au début et qui est avoué dans les dernières pages. Mais on lit ce livre pour savoir, que s’est-il passé, de quelle manière, pourquoi ? Ce sont toutes ces questions qui nous donnent envie d’avancer dans l’histoire. Les différentes émotions sont distillées dans tout l’ouvrage au moment opportun. Bref, un beau livre. Il aura été le premier à me faire aimer un livre portant sur la seconde guerre mondiale ^^.
S’il y a un petit point négatif, ce serait l’histoire avec un grand H qui est raconté. Il n’était peut être pas nécessaire de remonter aussi loin. Mais elle est très bien intégré et on prend plaisir à en apprendre plus. 

Conclusion

C’est un très beau livre, une belle écriture, une belle histoire bien qu’elle soit triste. Elle pourrait  peut-être moins être apprécié par tous ceux qui ne sont pas familier ou intéressé par cette région ou cette période de l’Histoire (2éme Guerre Mondiale) en général. ^^



Éditions : J'ai Lu
Pages : 224
 ISBN : 2742769323

Avis : 

 J'ai écrit cet avis en dernier tout comme c'est le dernier livre  de la sélection que j'ai lu. Notamment à cause de l'actualité brûlante en ce domaine, j'avais peur de me lancer. Mais venant de lire Sylvie Germain (voir ci-dessous), j'avais besoin de me changer les idées. Et j'ai été totalement dépaysé. Je ne sais pas si les histoires raconté par M. Gaudé ont un fond de vérité, mais je les ai adorées. Sans être un coup de cœur, c'est un livre qui m'a ému profondément. Deux destins vont se croiser, celui de Salvatore Piracci, commandant d'un navire chargé de patrouiller les frontières européennes au large de l'Italie et de la Grèce pour sauver les migrants et celui de Soleiman, jeune immigré qui tente de rejoindre l'Europe. Je dois dire que la confrontation de ces deux parcours est tout à fait ce que j'attendais sans le savoir. Comme dit précédemment, je ne sais pas si ces histoires ont un fond de vérité, mais les émotions, le vécu, de ces personnages m'ont semblé aussi réaliste qu'un documentaire ( sauf la fin du Capitaine qui est romancé ^^) et j'avais vraiment l'impression de vivre les aventures des personnages. Je ne souhaite pas trop parler des personnages, de peur de vous spoiler l'histoire, ce livre étant très petit. J'en suis, en tout cas, ressorti avec plus de questionnements sur cette actualité et c'est sans nul doute un livre pour réfléchir.

Conclusion : 
Est-ce un bon livre sur le périple des migrants et le devoir pénibles des gardes-côtes ? Je l'ignore. Par contre, je peux affirmer que c'est un très bon roman, qui vous emmènera là où sont les personnages, qui vous fera ressentir les mêmes émotions qu'eux et qui, pendant un court laps de temps, vous permettra de vous évader loin d'ici.



Éditions : Le Livre de Poche
Pages : 227
ISBN : 9782226249791

Avis : 

Ce livre est pour moi la petite déception du lot. On va donc rencontrer Lili, qui va nous parler de sa vie d'après-guerre, de son enfance jusqu'à un âge avancé. L'histoire se fait par flash. Je veux dire par là, que l'auteur ne va pas nous dérouler toute la vie du personnage, mais des événements marquants qui vont constituer comme des "jalons" dans sa vie et qui permettront de comprendre comment elle a évolué. Cette façon d'écrire est un des points positifs. Le deuxième point est la qualité indéniable de l'écriture de l'auteur. Elle maitrise le français et le rêve, la métaphore et la poésie d'une manière que j'ai rarement vue. De ce point de vue, c'est magnifique.
Malheureusement, c'est également pour moi, l'un des points faibles de ce livre. En effet, c'est la première que j'ai autant du recourir à un dictionnaire ou au contexte pour comprendre les looonngues phrases  et mots compliqués de l'auteur. Mais ce n’est pas tant la complexité que la poésie qui m'a gênée. Certaines situations sont, à mon sens, tellement imagées, notamment dans le début du livre, que le sens s'échappe et c'est bien dommage. Cela s'estompe à partir du milieu du livre et trouve, par la suite, un équilibre agréable. Mais je dois avouer que n'étant pas très fan de cette partie de l'Histoire, je n'ai pas su trouver l’intérêt de raconter l'histoire de Lili. Mais cela n'est que mon avis, et, je le répète, Mme Germain maitrise le français comme peu de personnes ;)
Concernant les personnages, nombreux, de ce petit roman, ils sont intéressant, car ils sont très disparates les uns des autres , et donnent ainsi à l'histoire, des petits rebondissements.

Conclusion : 
Je pense que ce livre n'était tout simplement pas fait pour moi. Il ravira tous les amateurs de cette période de l'Histoire ainsi que tous les amoureux de la langue française. Mais il faut aimer la poésie et les métaphores pour passer outre la première partie.

Commentaires

  1. Ils ont l'air dans l'ensemble plutôt très sympa ! Je note quelques titres ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui la plupart sont vraiment sympathique ^^ N'hésite pas à venir en parler ici ou sur Livraddict si tu en lis quelques uns ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Avis : Les gardiens de l'ordre sacré