Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Les Tigres de Tasmanie


Salut les gens !
J'espère que vous allez bien ^^ Aujourd'hui, je vous emmène dans le début du 20 éme siècle à la rencontre d'une terre peu connue, La Tasmanie. Préparez vous à être dépaysé ^^ Par contre ayant énoormément de retard dans les avis, vous verrez que c'est un livre lu en février






Auteur : Bernard Simonay
Éditions : Presses de la Cité
Pages : 476
ISBN : 978-2258092686

Synopsis :

 

Hobart, novembre 1919.
      Clémentine, une jeune francaise débarque en Tasmanie au Sud de l'Australie. Elle est à la recherche de al famille de son mari, un brillant officier épousé durant la Grande guerre et qui a péri quelques mois avant l'Armistice.
       Seule avec une petite de quelques mois à peine, Clémentine va refaire sa vie sur cette île belle et sauvage, couverte de forêts impénétrables, balayées par des tempêtes nées des Quarantiémes Rugissants et peuplée d'animaux tout droit sortis d'un bestiaire de légende.
         C'est avec Peter, un forestier qu'elle goûtera enfin au bonheur. Avant de le retrouver un jour assassiné....


Avis :


          Quand j’ai commencé ce livre pour compléter mon challenge « 5 continents », je me demandais de quoi parlerait-il. Par rapport à l’époque, j’avais peur de tomber sur une romance très plan-plan. Eh bien, je peux vous dire que ce livre est juste un pur bijou, une pure merveille, un diamant 18 carats. 


            Bernard Simonay a réussi la prouesse de mélanger réalité historique, romance et aventures en un seul livre.  On va donc suivre l’histoire de Clémentine Smith qui débarque à Hobart, capitale de la Tasmanie pour rechercher la famille de son mari, William Smith (Will Smith xD), mort durant la Première Guerre Mondiale. Elle va faire chou blanc, notamment auprès de l’Ambassade, mais grâce au soutien de la présidente des Francophones de l’île, elle va trouver un travail et un logement temporaire. Cela va lui permettre de rester sur l'île et d'embaucher un détective privé. Puis, elle va rencontrer quelques personnes et le destin va poursuivre son œuvre, lui permettant de refaire sa vie. Je ne vous en dis pas plus ;)

             Je dois vous avouer que j’ai été surpris par ce « petit bout de femme »  comme on dit, qui arrive à s’intégrer dans cette colonie anglaise au bout du monde et à trouver l’amour. A la différence d’Elizabeth Bennet ou d’Alexia Tarabotti, elle a un caractère assez fort, mais qui n’est pas dû à sa nature profonde. C'est tout d’abord l’expérience de médecin de guerre, puis la volonté de défendre son foyer, qui font d’elle une femme à poigne. J’aime l’idée de ces femmes, qui tout en voulant rester dans les us et coutumes de leur époque, n’hésite pas à affirmer haut et fort qu’elles peuvent faire autre chose qu’enfanter et faire le ménage.

           Mais à l’inverse de Sans Âme où l’histoire est principalement soutenu par ses personnages, il y a ici une vraie intrigue qui se dévoile petit à petit et qui prend le pas sur la romance. Celle-ci est indispensable au roman, mais reste tout à fait logique pour l’époque. Le point fort de l'intrigue est de nous emmener sur des fausses pistes, pour nous précipiter dans une angoisse impossible sur la fin, mais sans sentiment de précipitation autre que celle de l’héroÏne.

Spoiler

En effet, à partir d’une certaine rencontre, on commence à deviner ce que pourrait être l'intrigue, mais l’auteur fait tout pour nous égarer avant de nous révéler ce qu'on avait préalablement supputer et de nous précipiter dans une fin angoissante.

/Spoiler

           De plus, Bernard Simonay mêle dans cette intrigue, des éléments historiques que l'on ne soupçonnerait même pas et qui sont vraiment intéressant ainsi que quelques éléments mystiques issus de la culture aborigène Ces derniers n'ont pas une grande importance et plus-value, mais sont agréable pour ceux qui aiment avoir un peu de fantastique dans l'histoire.

            Enfin, ce livre, outre de proposer une solide intrigue, une histoire d’amour et une belle aventure, délivre un fort message concernant la Faune en danger, l’éco-systéme de toute une île, mais qui peut être apposé à la Terre entière et un message d’espoir. Il nous inspire également une furieuse envie de vivre et de se battre pour ne pas perdre des merveilles par une simple cupidité ou volonté d’expansion. 

             On peut toutefois lui concéder par endroit, des éléments romancés qui ne cadrent pas tout à fait avec la société de l’époque, mais qui sont tout à fait compréhensible pour les besoins du roman. Il y a également quelques longueurs, notamment au début, quand Clémentine découvre la Tasmanie. Mais rien de très handicapant pour ce magnifique roman.

Conclusion

Même si on peut lui reprocher un ou deux petits défauts, ce livre est une pépite qui nous vend du rêve, avec des aventures romanesques d’une complexité rare, tout en nous faisant réfléchir à notre propre pratique et celles qui ont lieu à l'époque.  C’est une belle prouesse et un livre qui mérite de se faire connaître.

Bien

Les Plus

  • Une très belle écriture
  •  Intrigue très intéressante réunissant Aventures, Romance et Histoire
  • Intégration Histoire et des mythes indigènes

Les Moins 

  • Quelques raccourcis pour bien finir
  • Quelques longueurs


Challenges :

 
Compte Tes PagesTour du MondeMulti-DéfisABC




Commentaires

  1. J'aime énormément ta chronique ! Déjà, le livre en lui-même sort un peu de tout ce qu'on voit sur tous les blogs et ça fait du bien. ;-) Ensuite, la chronique est super intéressante et donne vraiment envie de lire ce livre ! Merci !
    Juste un petit truc : serait-il possible que tu utilises une police un peu plus grosse ? Ce serait plus confortable pour les yeux... ;-) Merci d'avance, si tu le fait ! :-)

    RépondreSupprimer
  2. Sinon, c'est pas grave, j'agrandirai directement la police de mon ordi. J'avais oublié que je pouvais le faire ! :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Gribouille ^^ Je suis désolé de ne te répondre que maintenant alors que j'ai lu ton commentaire le jour de sa parution. Mais quand on a une petite tête ^^'

      Tout d'abord, je te remercie beaucoup. Cela montre que le partage est effectif :D Si cela t’intéresse, je vais bientôt sortir un autre livre assez sympa, un peu plus ordinaire, amis avec tout de même des surprises.
      Mais il est vrai que ce livre fut un très bon livre ^^ Pour la police, j'ai changé, ce qui devrait te permettre de lire sans agrandir celle de ton ordi ;)

      A bientôt pour d'autres échanges :)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Concours d'Écriture !