Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Sans Âme

Coucou tout le monde ^^
Aujourd'hui, je vous propose d'aller vous balader dans le Londres du 19 éme siécle, quoiqu'un peu différent de celui historiquement connu, puisqu'on y croise des vampires, des Loups-garous et des personnes sans Âme ...


Auteur : Gail Carriger
Éditeur : Le livre de poche
Pages : 425
ISBN :978-2-253-13488_6


Synopsis


Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Avis


          Depuis que je l’avais vu dans un challenge, j’avais adoré sa couverture et je souhaitais le lire, bien qu'ayant peur de son côté bit-lit. En effet, je ne souhaitais pas répéter l'expérience de la série Anita Blake (Il faudra que je vous en parle un jour ^^). Et j’ai été agréablement surpris, de bien des manières différentes.

          On va donc suivre Alexia Tarrabotti, membre d’une famille plutôt bien placée dans la société londonienne. Dans ce monde, il y a deux catégories de personnes : les humains ordinaires et ceux qui ont un supplément d’âme. Ces derniers peuvent prétendre, s'ils le souhaitent et après un apprentissage humain, à devenir des Vampires ou des Loups-garous sous réserve de survivre à la transformation.

          Ainsi, l’Angleterre est un des rares pays qui a reconnu l’existence officielle de ces créatures et a créé le BUR, Bureau de Régulation afin de contrôler cette nouvelle population. Le problème d’Alexia est qu’elle fait partie d’une troisième catégorie, cachée du grand public et très minoritaire : Les Sans-Âmes. Au lieu d’un trop-plein, elle ne possède pas d’âme  (même s'il n’y a aucun moyen de mesurer la quantité d’âme d’une personne). Cela lui donne le pouvoir d’annuler temporairement le caractère surnaturel de tout Loup-garou ou vampire qu’elle touchera de peau à peau. Tout ce mécanisme et ces idées ont constitué une première vraie  bonne surprise.



       Mixez cela avec les exigences de la bonne société londonienne du 19 ème siècle et cela donne des discours savoureux.  Notamment quand la scène d’ouverture réside dans le meurtre involontaire par Alexia d’un vampire qui ne s'est même pas présenté à elle !  Elle me fait penser à l’héroïne de Jane Austen, Elisabeth Bennett. Autant elle peut avoir un caractère fort et savoir ce qu’elle veut, autant elle cherche malgré tout à se conformer  aux us et coutumes en vigueur à son époque. Cela marque continuellement un décalage pour nous, qui amène le sourire, mais cela s’intègre parfaitement dans son personnage, sans provoquer de phénomène de girouette. C’est la deuxième bonne surprise.

        Mais elle a également un côté Gaston Lagaffe, dans le sens où elle ne cherche pas les ennuis, et, en accord avec les us et coutumes de l’époque, veut s’en tenir assez loin. Mais elle ne peut s'empêcher de mettre les pieds dans le plat et ainsi de se retrouver en plein milieu desdits ennuis.

       Il est vrai que je ne m’attendais pas à ce que la romance soit aussi prégnante et soit en réalité le moteur de l’histoire.  Ainsi, c’est pour moi, le caractère des principaux personnages qui porte l’histoire plutôt que l’intrigue qui est, malgré tout, très bien pensée. La romance n’est, toutefois, pas étouffante, et on prend plaisir à lire les discours souvent tempétueux et complètement à l’ouest par rapport à la situation actuelle. 
Spoiler

Par exemple, la déclaration d’amour à Lord Maccon et les débuts d’ébats alors qu’ils sont emprisonnés et n’ont qu’une heure pour échafauder un plan afin d’éviter de se faire tuer.
Spoiler

       Cette romance, bien loin des abus et des « je t’aime, moi non plus » d’Anita Blake, et dont les heurts sont dus aux mœurs de la société, constitue un tout et s’intègre parfaitement dans l’histoire.


       La plume de Gail Carriger est également très agréable à lire, même si, à certains moments où Alexia discute science, il y a tout un lexique qui peut gêner les non-initiés et même rebuter.  Je n’arrive pas à me décider si c’est une bonne chose ou non. D’un coté, cela rentre totalement dans le caractère du personnage d’Alexia et cela est plutôt novateur, de l’autre, c’est très technique. Bref sur ce point, je vous laisserai faire votre avis (A savoir que cela n’est le cas que sur une toute petite partie du livre).


       Enfin, Gail Carriger a terminé son roman sur un événement qui aurait pu être très banal, mais qui dans ce monde où les relations sociales sont la clé de tout, apporte un nouveau souffle et, je pense, va occasionner de nombreux rebondissements.


Conclusion :


C’est un roman qui, en mêlant les mœurs et coutumes du 19 ème siècle avec les éléments du fantastique (Vampire, loup-garou, sans-âme, …), arrive à un équilibre détonnant,  à la fois dans le genre et dans l’histoire. L’héroïne est un mélange de plusieurs personnages classiques et fabrique son chemin petit à petit en suscitant de plus en plus notre intérêt. Aimer l'ambiance propre à ce siècle est, malgré tout, un plus souhaitable.

Très Bien


Les Plus 

  • Personnages fort et bien campé 
  • Intrigue intéressante en plus de la romance
  • Décalage époque/fantasy et époque/caractère

Les Moins

  • Discussions un peu trop scientifique
  •  Romance importante

    Challenges : 


    Tour du MondeCompte tes Pages


    Littérature de l'Imaginaire







    Commentaires

    1. Coucou, ce livre me tente beaucoup ! Je te souhaite une bonne fin de semaine de lecture ! :)
      Lovelyathenabook.blogspot.fr

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Si tu aimes bien la fantasy et l'ambiance de ce siècle, c'est un bon livre. Je n'ai pas encore lu le T.2, mais celui là m'a fait passer un bon moment. ^^

        Je te remercie beaucoup pour ton commentaire. :) Passe une bonne fin de semaine également ;)

        Supprimer
    2. En gros tu en as pensé à peu près la même chose que moi, je ne m'attendais pas du tout à la romance non plus bien que les coté scientifiques m'aient beaucoup plus aussi, et l'humour qui est excellent :P

      Bonne prochaine lecture alors ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Hi Hi , je trouve cela marrant que l'on ait pensé la même chose. Il va falloir que j'aille voir ton avis (si tu avais déjà un blog à l'époque ?).

        Il ne me reste plus qu'à trouver le tome 2 xD

        Merci bien ;)

        Supprimer
      2. Je crois que je n'ai pas parlé du tout de la romance dans ma chronique, je ne sais pas pourquoi, sans doute parce que je l'ai écrite longtemps après avoir lu le livre comme je suis toujours super en retard et donc que j'avais oublié l'effet de surprise (dont je me suis rappelée en lisant ta chronique xD), c'est souvent le cas avec moi, quand je lis le livre j'ai des tonnes d'idées sur de quoi parler ensuite et quand j'écris la chronique j'en ai oublié la moitié xD

        Supprimer
      3. Ah mais au début j'étais absolument comme toi ^^. J'oubliais plein de choses.
        Du coup, dés que j'ai fini un livre, je marque toutes mes idées dans l'article en brouillon, comme cela, je les relis quand je veux faire la chronique et cela me revient plus facilement ^^

        Supprimer
    3. Merci de cette chronique ! Je n'avais pas été complétement emballée à ma première lecture ... mais je suis peut-être passée à côté ... faudra que je retente un de ses 4 !;)

      RépondreSupprimer
    4. Lord Maccon <3 ... Oui, je suis une fille superficielle et j'assume ^^
      Sinon je suis tout à fait de ton avis concernant ce bouquin, j'ai adoré l'humour que l'auteure distille tout du long :)

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. :D je le trouve aussi très sympathique même si un peu vieux jeu sur les bords ;) Je te remercie. Il faut vraiment que je me trouve la suite ^^

        Supprimer
    5. Tu as vraiment bien dépeint ce tome et le caractère d'Alexia. Je l'ai lu il y a 1 an je crois et en lisant ta chronique, tu m'a redonné envie de lire la suite. Merci ^^

      RépondreSupprimer
      Réponses
      1. Merci beaucoup à toi ^^ Ton commentaire me touche. J'ai essayé de faire au mieux avec mes mots ^^ Mais le plus important, c'est de partager et si cette chronique a pu te donner envie de lire la suite, c'est juste du bonheur ;)

        Supprimer

    Enregistrer un commentaire

    Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

    Posts les plus consultés de ce blog

    Un blog sans empreinte écologique !

    Avis : le Berceau de la Sève

    Avis : Les gardiens de l'ordre sacré