Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Les Feys T.1






Éditeur : Pocket
Date de sortie : Décembre 2003
Genre : Fantastique
Pages : 413
ISBN :2-266-11994-X





Les Fey sont un peuple de guerriers dont l'empire s'est étendu aux trois quarts du monde.
Ils maîtrisent l'art de la magie et comptent parmi leurs rangs toutes sortes de créatures, atouts majeurs pour assouvir leur soif inextinguible de conquête et de sang. Il leur manque cependant une terre vierge de toute guerre, l'île Bleue, territoire riche et stratégique. Rugar, le fils du Roi noir, décide contre l'avis de son père de mener l'assaut. Lorsque son armée aborde l'île, le carnage commence.


La victoire semble proche, la population est terrorisée, le roi Alexandre ne sait que faire, la mort s'est abattue sur son royaume avec une violence infernale. Mais soudain, les cris ne sont plus les mêmes, la douleur qui résonne n'est plus celle des insulaires mais celle des Fey eux-mêmes... Quelle arme terrible a soudain inversé les rapports de force entre les deux peuples ? La magie des Fey sera-t-elle assez puissante pour gagner cette guerre ? L'attente sera longue, très longue... 

 


Si vous souhaitez aller directement au résumé et à la conclusion de cet avis, suivez simplement la pancarte ci-contre.

J'ai découvert ce livre et cette série par hasard dans un magasin discount genre Easy cash. De ce fait, bien qu'étant de la fantasy (donc mon genre de prédilection), j'avais un peu peur du traitement qui en serait fait (notamment vu la couverture, c'est bête hein ^^') . Bon finalement, je suis resté sur un avis un peu mitigé. Les explications ci-dessous ;)


D'un point de vue objectif, Mme Rusch a très bien réussi son œuvre. Elle a su recréer un monde alors que son histoire ne se déroule quasi entièrement sur une île. Pourtant, à la lecture du récit, on peut tout à fait s'imaginer le reste du monde. Bon, il y a peu de détails, mais ceux-ci sont suffisant pour avoir une vue d'ensemble interessante. 

Ainsi, on en apprend de plus en plus au fil de la lecture sur les Feys et sur les habitants de l'île Bleue, réputée imprenable. Par contre, on rentre directement dans l'action. A peine le deuxième chapitre et nous voilà transporté dans la tentative d'invasion de cette île. L'armée est donc dirigée par Rugar, le fils du Roi noir (le chef des Feys resté sur le continent ) et secondée par sa fille ainée, Gemme, destinée à reprendre le trône. (Aucun spoil, ceci est expliqué dés le début). Et je dois reconnaitre que l'art de la guerre est ici renouvelée avec un certain brio en mêlant magie, habileté stratégique, mais aussi férocité et même perversité dans le sens qu'ils prennent beaucoup de plaisir à torturer lentement. Cela fait plutôt froid dans le dos ! 

Les personnages sont, à mon avis,  l'un des points forts et en même temps faible de l'histoire. Ils sont un peu nombreux, et cela requière un petit temps d'adaptation pour bien les mémoriser et différencier, mais là n'est pas le problème. Je trouve que les habitants de l'île bleue et notamment le roi, son fils et d'autres sont décrits de manière beaucoup plus précise que les Feys (excepté Gemme). Même Rugar pourrait être un petit peu plus décrit. Je pense que cela sera fait dans le second tome, notamment vu la situation à la fin du premier. Ainsi, si on en apprend plus au fur et à mesure, les Feys restent, pour beaucoup, mystérieux.
De plus, certains comportements, notamment chez les personnages principaux, restent très étranges vu le contexte. Ils sont compréhensibles, mais peu réaliste, même pour un univers de Fantasy.

Mais au delà de l'intrigue et de l'histoire, Mme Rusch nous pose également quelques questions sur quelques thèmes de société et un en particulier, mais dont je ne peux guère vous parler sans vous spoiler toute l'histoire. En tout cas, on ne s'ennuie pas et elle avance tambour battant, l'action étant très présente entrecoupée de quelques scènes de réflexions.

Alors pourquoi ai-je un avis si mitigé ? Car subjectivement, je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, à aimer l'un ou l'autre, voire à les détester et c'est ce qui m'a fait prendre quasiment un mois pour lire ce tome. J’espère pouvoir m'attacher plus dans le tome 2 car il y a de bonnes idées et un bon univers. Sa plume est également agréable, mais l'environnement crée est très lourd, porteur de beaucoup de désolation et il vaut mieux le lire quand vous avez le moral :)




Ainsi, excepté une petite faiblesse au niveau des personnages, l'auteure a crée une très bonne histoire de fantasy avec un BG petit, mais intéressant. L'intrigue est présente et bien ancrée, frôlant de très prés la dark fantasy pour revenir plus sagement et mieux revenir. Bien que l'histoire soit un peu ancienne, cela n'empêche pas le plaisir, même si je n'ai réussi à trouver l'étincelle pour m'inviter dans l'histoire ^^

Bien


Challenges


Challenge Compte tes Pages
Challenge Littérature de l'imaginaireAbc de l'imaginaire
Challenge Tour du Monde

Commentaires

  1. Réponses
    1. C'est un mot anglais raccourci, le "Background". Littéralement, c'est le sol de derrière et en bonne traduction, c'est l’arrière-plan, le contexte. C'est souvent utilisé pour désigner l'histoire des personnages qui existe avant le moment où tu est en train de lire. On peut aussi parler de "l'épaisseur" des personnages. Plus ceux-ci ont un BG profond, plus ils seront détaillé et généralement, plus intéressant à lire ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Avis : Les gardiens de l'ordre sacré