Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Yvain ou le chevalier au Lion




Auteur :Chrétien de Troyes
Titre :Yvain ou le Chevalier au Lion
Édition : Larousse-Petits classiques
Pages :191 (100 pour le roman en lui-même)
ISBN : 978-2-03-871717-6

Synopsis : 

Un lion qui pleure de gratitude, une fontaine qui déclenche des tempêtes, des fils de démon, un géant, un nain : on rencontre bien des merveilles au pays de Bretagne !
D'aventure en aventure, le chevalier Yvain combat les créatures du mal et délivre les demoiselles en détresse. C'est qu'il est prêt à toutes les prouesses pour reconquérir l'amour de Laudine, sa dame.
Un grand roman de chevalerie du XII éme siècle !

Mon avis :



Ahh. Les chevaliers de la Table Ronde ! Je crois que c’est un de mes mythes que j’apprécie le plus, après les mythes scandinaves. Et pourtant, c’est un des livres sur lequel j’ai le plus de mal à donner mon avis. On va donc procéder par méthode afin de vaincre ce blocage :D

              Il est entré dans ma PAL il y a déjà un petit bout de temps (environ 1 an) lorsque ma bibliothèque a procédé à une liquidation d’un certain nombre de vieux livres. J’ai immédiatement sauté sur l’occasion, mais je n’ai jamais trouvé le temps de le lire. C’est grâce à Bislys de Babelio qui m’a tiré ce livre lors du « Challenge » Pioche dans ma Pal (Lien). Fan également des mythes et contes arthuriennes, elle a eu la main heureuse en choisissant ce livre.
Chrétien de Troyes nous raconte donc ici l’histoire ou plutôt le mythe de Yvain, le Chevalier au Lion. 

                   Tout commence par une veillée au cours de laquelle Calogrenant (un autre chevalier) raconte comment il s‘est fait battre comme plâtre lors d’un duel entre chevalier. Toute la cour décide alors de s’y rendre le lendemain. Yvain décide alors d’y aller avant ses amis pour affronter seul cet inconnu qui a défait un de ses comparses. Il le défait et va, de par cet acte rencontrer l’épouse du chevalier décédé. Il va immédiatement en tomber amoureux et va réussir à rendre ce sentiment réciproque avec quelques aides. Mais il est rappelé par Arthur à la cour. Sa Dame lui donnera donc un délai d’un an pour revenir et se marier. Malheureusement, il va dépasser le délai et elle va lui retirer son amour. Vont alors commencer tous ses malheurs et ses aventures qui auront pour but de recouvrer, si cela est possible cet amour.
                   Bien évidemment, ici on aurait du mal à juger la « plume » puisque cela a été écrit il y a prés d’un siècle. C’est un style donc particulier, un style moyenâgeux,  mais que j’affectionne tout particulièrement. Après, le récit est particulièrement court (100 pages au maximum) et le magnifique ainsi que de nombreuses choses incroyables sont tout particulièrement présent. C’est un texte qui a principalement pour but de louer les qualités des chevaliers. Ici, c’est bien évidemment le courage et la force d’Yvain qui combat sans jamais tenter de s’échapper à ses devoirs de chevalier qui sont mises à l’honneur. Ce n’est donc pas forcément des personnages auxquels on peut s’identifier, mais on peut trouver un certain attachement quant à leurs obligations de respecter d’anciennes règles, notamment toutes celles qui commandent l’honneur et qui les mettent souvent dans des situations plus que rocambolesques.
C’est, en tout cas, une plongée intéressante dans le monde arthurien et qui est faite d’une manière assez différente de celle qu’on que l’on a l’habitude de les lire/entendre. En effet, ici, le roi Arthur intervient peu tandis que Guenièvre a un rôle un peu plus important, étant donné qu’elle va lancer l’histoire. Ce sont donc vraiment les chevaliers qui vont faire l‘objet du texte.

En conclusion, c'est une lecture que j'ai bien aimé, autant dans sa forme que dans le fond et je pense essayer de lire les autres livres de Chrétien de Troyes.

Bien +

Challenges :

Si j'étais un LivreTour du Monde 

Pioche dans ma Pal


Commentaires

  1. J'ai lu ce court roman à deux reprises mais il y a déjà fort longtemps et je l'avais beaucoup aimé moi aussi. Je trouve les histoires du cycle arthurien passionnantes ; ma préférée reste Perceval ou le Conte du Graal, pleine de symboles et de richesses.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Avis : Les gardiens de l'ordre sacré