Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Il faut beaucoup aimer les Hommes

Bonjour les z'amis ^^

Bon, aujourd'hui, et pour la deuxième fois de l'année, je vais vous présenter un livre qui ne m'a pas plu. Vous trouverez toutes les informations ci-dessous :D



Auteure : Marie Darrieussecq
Éditeur : P.O.L.
Sortie : 22 août 2013
Genre : Contemporain
Pages :  320
ISBN : 978-2818019245













Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors ?



Si vous souhaitez allez directement au résumé et à la conclusion, il vous suffit de suivre la flèche ^^ =>


J'avais choisi de lire ce livre pour deux raisons : C'était un cadeau et en tant que tel, je voulais le lire, mais également car je voulais donner sa chance à un livre primé. Cela n'a pas vraiment changé mon opinion sur ceux-ci, mais bref, ce n'est pas de cela qu'il est question.


Cela raconte donc l'histoire d'une comédienne blanche, Solange, qui tombe amoureuse au premier regard de Kouhouesso, un acteur noir de second plan lors d'une réception chez les plus grands (Spielberg, Clooney, Pitt, Soderbergh,...). Lui veut réaliser une adaptation d'un livre qui porte sur l'Afrique, Au cœur des ténèbres de Conrad. Le livre décrit l'Afrique sauvage, la vraie ! (selon lui). Elle va l'accompagner partout de son mieux afin de l'aider dans son projet et va naître en eux une relation particuliére.

Je pense que vous l'aurez compris, mais je n'ai pas aimé ce livre. Il n’est juste pas fait pour moi, mais cela n'enlève rien au talent de l'auteur. Tout d'abord la narration. Toute l'historie est raconté du point de vue de Solange, mais il n'y a quasiment jamais de dialogue. Du moins direct. Tout est écrit à la troisième personne et les dialogues transformés en dialogue indirect.Je pense que c'est pour le moi le principal écueil. Cela donne une lourdeuuurrr au livre à tel point que j'ai sauté les 40 dernières pages juste pour savoir la fin.

D'après ce que j'ai lu après, l'auteur voulait parler du racisme, du regard lorsqu’il y a un couple mixte. Alors, oui effectivement, il ya quelques passages, les plus intéressants où lui se pose la question de l'identité, de son identité. Il va également se poser la question de qu'est-ce-que l'Afrique. Mais ce ne sont que des îles isolées. La plupart du temps, on voit Solange se poser des questions sur leur devenir de couple. En effet, lui n'est là que sporadiquement. Il part souvent longtemps et revient peu de temps. Quand il est là, il ne s’intéresse que modiquement à elle. Pourtant, elle continue de l'attendre, refusant des rôles pour être sur de ne pas le manquer, au cas où il reviendrait.

Je vois plus en ce livre, l'analyse des rapports homme-femme. Cela se voit notamment par le choix du titre qui est une citation de Marguerite Duras ("Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.")
Pour ma part, je n'ai pas réussi à supporter cette attente de Solange, que j'ai trouvée quasiment irréelle. 


C'est un roman qui peut plaire à certaines personnes pour son histoire. Mais la construction du récit et l'apesanteur à la fois du mode de narration et de la fixation faite sur Solange contribuent fortement à l'ennui du lecteur, surtout que les pensées de Solange ne sont pas les plus gaies du monde. 

Pas Aimé

Les Plus

  •  Des Thèmes sympathiques

 Les Moins

  • Une Narration à la 3 éme personne louuuurrde
  • Pas de dynamisme suite à la narration
  •  Une héroïne déprimante 

Challenges


Challenge Tour du Monde

Challenge Compte tes Pages

Commentaires

  1. Je ne connais pas cette auteure, et donc pas ce livre, mais je peux te dire qu'il y a des femmes qui attendent des hommes comme ça, qui ne vivent plus et ne sortent plus, au cas où ils reviendraient à l'improviste. Cela peut paraître fou, mais ça existe. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Ca doit être horrible. Enfin vu qu'elles aiment ca aide, mais ca doit être interminable. ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Avis : Les gardiens de l'ordre sacré