Mes derniers livres Chroniqués


La voie Rubis de Jean-Michel Calvez Le Highlander : les gardiens de l'ordre Sacré T.1 de D. Lygg Le Livre sans Nom de Anonyme Le Berceau de la Sève de Katheryne Roy Et à la fin, sera le verbe de Bernard Lebeau I am a hero de Kengô Hanazawa

Avis : Le Livre perdu des Sortiléges


Bienvenue les ami(e)s dans l’univers du 21éme ! Pensez-vous que les créatures fantastiques existent au sein de notre univers ? Ce livre vous en fera peut-être douter (ou pas ). Quoiqu'il en soit, je vous invite à découvrir comment le fait de simplement toucher un livre peut vous mettre dans une panade dont vous n'avez pas idée ;)
 
Auteure : Déborah Harkness
Éditeur : Le Livre de Poche
Pages : 840
ISBN : 978-2253164258








Diana Bishop est la dernière d'une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu'au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L'Ashmole 782. Elle ignore alors qu'elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous - démons, sorcières et vampires - le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu'énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit.




Pour la petite histoire, j'ai trouvé ce livre par hasard au bouquiniste et comme il était sur ma WL, hop ! emporté :D
C'est un gros pavé ! Oui, c'est une évidence, voire même une vérité de Lapalisse, mais il faut bien commencer quelque part. Alors le problème avec les pavés, c'est que s'ils ne sont pas suffisamment intéressant, on s'ennuie vite. Est-ce le cas ? Je vous invite à le découvrir ;)

Diana est donc une sorcière, mais bien avant ca, elle est une universitaire qui se fait petit à petit sa place dans ce monde des hautes études. Mais surtout, elle renie toutes ses origines magiques ainsi que ses pouvoirs. Elle s'est ainsi promise de ne jamais les utiliser. Quoi de plus normal jusqu'ici. Tout cela n'aurait jamais changé si un jour, en étudiant l'alchimie pour établir sa thése, elle ne découvrait pas, par hasard, un manuscrit qui en plus d'être magique, est convoité par tous les êtres magiques de la Terre. (Oui, elle renie ses origines magiques mais s'intéresse à l'alchimie. ^^ Comme on dit "chassez le naturel, il revient au galop" ;) )


Voilà pour l'histoire. Dans l'ensemble, je l'ai trouvé très sympathique. J'aime voir comment les auteurs vont adapter les légendes des créatures à leurs mondes et je dois dire que Mme Harkness sort là des sentiers battus pour proposer une vision un peu moins traditionnelle que d'ordinaire.  De plus, le coté historique très bien documenté dilue un peu le fantastique et nous ferait presque croire que cela pourrait se passer actuellement. D'ailleurs, il faut préciser que le fantastique n'est pas visible avant un bon moment, puisque même si on parle beaucoup des sorcières, vampires et démons, les pouvoirs n'apparaissent que tardivement.

Un autre point fort réside dans les personnages. Diana est une femme à part entière, avec sa volonté propre et je l'ai trouvé très "réaliste", à la fois quand elle découvre l'étendue de ses pouvoirs, mais également dans ses relations avec les autres. Il est vrai que le fait qu'elle ait déjà une trentaine d'années influe. Ce n'est pas une jeune adolescente qui doit sauver le monde, que nenni ! Elle doit déjà se sauver d'elle-même. Concernant l'autre protagoniste principal, Matthew, il est plus ambivalent. Il a des grandes qualités, mais il a un caractère possessif extrêmement important et qui plombe un peu le roman, surtout quand il passe son temps à dire à Diana ce qu'elle doit faire. Après, il se révèle un brillant stratège et un fin diplomate.

L'intrigue constitue un peu le point gris de l'aventure. Autant l'histoire est intéressante, autant elle met du temps à se développer, et même si j'ai pris plaisir à la lire, il faut reconnaitre que l'auteur prend beaucoup de temps pour tout installer. Le problème réside dans la fin du tome 1. En effet, j'ai peur que le tome 2 ne soit qu'un tome d'attente pour vraiment affronter les problèmes dans le tome 3. Or quand on sait qu'ils font tous autant de pages, il est à craindre que la longueur ne l'emporte sur la qualité :/

Enfin, il faut reconnaître que la plume de Mme Harkness est vraiment belle. Elle n'est pas professeur d'université pour rien. On sent que son écriture est travaillé et recherché et on prend plaisir à la lire, ce qui contribue en partie à passer les quelques longueurs.


C'est un roman historico-fantastique (Néologisme ! :P) intéressant, qui change un peu la vision habituelle des créatures magiques, mais dont la romance est quelque fois pesante, notamment par le caractère obtus du prétendant. Le tout comporte également quelques longueurs, mais l'écriture de l'auteur nous transporte et nous les fait oublier en partie.

Correct

Les Plus

  • Une Histoire intéressante
  •  Une vision du monde fantastique différente des clichés habituels
  • Une intrigue plutôt bien développé
  • Des personnages hauts en couleurs

Les Moins 

  • Une Romance à la Twilight (Deux + la famille contre le reste du monde)
  • Un amoureux trop autoritaire et possessif
  • Un développement poussé qui est quelque fois un peu longuet

Challenges 

Compte tes PagesTour du Monde
Multi-défisLittérature de l'Imaginaire




Commentaires

  1. J'ai détesté le comportement de Matthew, dans ce premier tome ^^ Plus agaçant, c'est pas possible ! Autrement, même si le tome 2 ne fait pas beaucoup avancer l'intrigue, le côté historique est intéressant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est ce que j'ai cru comprendre d’après quelques avis et le synopsis. C'était surtout historique. Il va falloir que je trouve un petit moment pour lire ce pavé :D

      C’est clair que quand y joue au chevalier servant vampiresque et macho, y a de quoi être horripilé.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci de rester courtois et de respecter les règles habituelles de langage (pas de SMS, ...)

Posts les plus consultés de ce blog

Un blog sans empreinte écologique !

Avis : le Berceau de la Sève

Avis : Les gardiens de l'ordre sacré